Pratiques selon les besoins

 

Vous voulez des résultats ?… Pratiquez !

Et oui, il est important de pratiquer si vous voulez avoir des résultats, car ce serait comme espérer récolter des fruits sans avoir au préalable planté de graines !

arc en ciel ciel sombre

POUR BIEN DORMIR

PRINCIPES A ADOPTER

  • Renoncez aux activités excitantes ou dynamisantes le soir (danse, gym, réunions…) ainsi qu’à des programmes chez soi type actualités violentes ou déprimantes, films d’action ou de suspense ou débats animés voire contradictoires… Préférez des programmes (images, son ou lectures) réconfortantes et surtout apaisantes (vive les documentaires de voyages, géographie…! Arte en propose régulièrement)
  • Pas de viande le soir, votre corps met 7 heures à la digérer (et ça va forcément se passer pendant une partie de votre nuit).
  • Alcool et cigarettes procurent un sommeil de mauvaise qualité
  • Marcher quotidiennement une demi-heure et pour le moins sortir dehors et s’exposer à la lumière du jour afin de ré-harmoniser votre horloge biologique ; c’est elle qui conditionne votre fonctionnement naturel « Jour/Nuit »
  • Bannir de votre chambre télévision ou radio
  • Dormir dans le noir ; il favorise la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. Toute source lumineuse altère la production de cette hormone.

DES SUGGESTIONS

  • Fabriquez-vous une banque d’images avec des êtres en train de dormir, vous en trouverez ICI. Contemplez-les régulièrement dans la journée en vous imprégnant bien des sensations positives de repos et de lâcher-prise que ces images vous procurent
  • Une plante peut également vous aider significativement : la Passiflore ! Elle a un effet puissant et est sans danger pour le corps, sans phénomène d’accoutumance.
    Vous la trouverez en gélules ; 1 gélule au moment du repas du soir, 1 avant de se coucher.
  • Vous pouvez également poser une goutte d’huile essentielle de lavande sur votre oreiller. (La lavande est réputée favoriser l’endormissement et un sommeil paisible)
  • Ecrire les phrases suivantes, les placer dans un endroit en évidence de manière à pouvoir les lire au moins une fois par jour : « J’ai l’intention de m’endormir facilement ce soir et de bien dormir cette nuit » et coller tout près la (ou les) photos d’un être endormi de manière à la (les) voir une ou plusieurs fois par jour *******
 *******
Résultat de recherche d'images pour "photo personne endormie"
 ********
Vous pouvez utiliser cette photo, l’agrandir et l’imprimer… Cette technique peut vous paraitre fantaisiste mais elle a son efficacité car elle fait appel à de l’auto-suggestion. Et la contempler plusieurs fois par jour va activer de nouveaux programmes en vous (N’oubliez pas que ce sont d’anciens programmes, d’anciennes habitudes qui font que vous êtes toujours « activée » et qu’il convient de mettre en place de nouveaux programmes qui vont vous permettre de « désactiver » lorsque ce sera nécessaire, notamment le soir au moment du coucher)
 ***********************

AU MOMENT DU COUCHER

DES RITUELS POUR VOUS PACIFIER ET VOUS PREPARER A DORMIR
Au moment de vous coucher, en vêtement de nuit, assise sur le lit en ne pensant à rien sinon à la sensation de vos mains sur votre corps :
Mettez vous mains en coupe (comme si vous vouliez boire dedans) et poser les sur votre visage (1mn en respirant calmement)
… autour du visage (paumes sur les oreilles, doigts sur les tempes)
… derrière la tête juste avant la nuque
… sur le cou au niveau de la gorge et de la nuque
Vous pouvez également pratiquer un auto massage complet de votre corps nu (voir Automassages
Terminer ce rituel en vous disant : « Je m’ouvre à la possibilité de passer une bonne nuit » ou « Et si je passais une bonne nuit ? »
Eventuellement, si vous êtes familiarisée avec cette pratique, faire une ronde EFT qui vous mettra dans les meilleures dispositions pour dormir.
 **********************
UNE FOIS COUCHE.E
*******
Installez-vous, de préférence sur le côté, en position dite « Latérale de sécurité » (éventuellement un oreiller confortable sous la tête). De préférence sur le côté gauche (votre appareil digestif sera ainsi dans la « bonne » position)
Puis, comme si vous vous chuchotiez un secret à vous-même, prononcez les phrases suivantes :
« Je m’accepte exactement comme je suis. J’ai l’intention de m’endormir rapidement, facilement. J’ai l’intention de passer une excellente nuit. J’ai l’intention de faire de beaux rêves. J’ai l’intention, si je me réveille, de me rendormir rapidement… J’ai l’intention de me réveiller demain matin dans un excellent état physique, psychologique, mental, émotionnel, spirituel, énergétique, quantique… Merci. » Et là, se poser la question suivante : « En quoi la vie aujourd’hui a été pour moi un cadeau ? »… Ne pas chercher à répondre « avec sa tête », laisser les images se présenter à soi…
***
coucher soleil
*******
Ensuite, (au cas où vous seriez encore éveillé.e !) vous pouvez visualiser l’image d’une personne ou d’un animal ou d’un bébé… qui dort paisiblement. Laissez venir des images de paysages (plages, forêts, sous-bois… ce qui vous apaise)
Si vous vous réveillez pendant la nuit, n’allumez pas la lumière, ne vous levez pas, ne regardez surtout pas l’heure, ne laissez pas de commentaire négatif vous envahir, dîtes-vous simplement ceci et rien que ceci :
 « J’ai l’intention de me rendormir rapidement, facilement… MERCI ! »……………………. et répétez-vous cette phrase COMME UNE LITANIE autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que vous vous rendormiez !
**************
Je vous invite à pratiquer quotidiennement, sans trop vous poser de questions, et sans penser au résultat, ils viendront au fur et à mesure. Auto-discipline, patience et persévérance ! Sachez tout de même que 85 % des personnes qui ont suivi ces conseils s’endorment à présent facilement et passent de bonnes nuits réparatrices ! La plupart ont eu des résultats dès le premier soir 😉
*****
ID-100279853
************§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

:::

Il existe des solutions naturelles (Origine de l’article : « Pure santé »)

Une étude parue dans le très respecté British Medical Journal vient de montrer que les tranquillisants et les somnifères sont inefficaces et potentiellement dangereux au delà d’un usage de 3 à 4 semaines. Et que des pays comme la Suisse, l’Allemagne, le Royaume-Uni et toute la Scandinavie considèrent les thérapies cognitives et comportementales comme les traitements de première intention contre l’insomnie et les troubles du sommeil. En France, ils restent considérés comme des traitements « alternatifs… ».

Alors, en attendant que les autorités se réveillent (:-)), je reproduis ici un tableau de synthèse paru dans la revue Révélations Santé & Bien-Être, avec 7 plantes à essayer avant la prise de somnifères.

7 plantes contre l’insomnie

 

Plante Nom botanique Partie Forme Posologie Remarques
Pavot de Californie Eschscholtzia californica Sommités aériennes EPS 1 à 2 c. à café le soir Éviter en cas de grossesse,

d’allaitement et de glaucome

Coquelicot Papaver rhoeas Pétales Infusion 5 g pour 250 ml d’eau le soir Éviter en cas de grossesse et

d’allaitement

Tilleul Tilia cordata Fleurs

Bractées

Extrait sec 2 c. à café pour 250 ml d’eau le soir Éviter infusion prolongée
Valériane Valeriana officinalis Racine, rhizome EPS 1 à 2 c. à café le soir Prudence en cas de conduite
Griffonia Griffonia simplicifolia Graines Extrait sec 50-100 mg le soir Éviter avec antidépresseurs, chez les femmes enceintes et personnes épileptiques
Orange amère Citrus aurantium Feuilles HE 5-10 gouttes dans un diffuseur
Lavande vraie Lavandula angustifolia Sommités fleuries HE 5-10 gouttes dans un diffuseur

 

On peut également y ajouter la camomille ou la passiflore, à l’effet antistress reconnu.

Vous pouvez également avoir recours à la mélatonine (hormone du sommeil, dont la production diminue avec les années) ou au tryptophane (acide aminé essentiel pour bien dormir), et vous supplémenter en cas de déficience.

Et du côté des thérapies comportementales, on peut citer l’hypnose, la relaxation, la cohérence cardiaque, la sophrologie, la méditation, etc.

Lorsque toutes ces pistes – auxquelles ajouter les questions alimentaires et la pratique régulière d’exercice physique – auront été testées, alors seulement les somnifères seront peut-être indispensables. Pour une courte période.

Mais en cas de troubles du sommeil, c’est dans ce sens-là qu’il faut procéder : l’alternatif d’abord.

POUR PLUS DE CONFIANCE EN SOI ET EN LA VIE

JUSTE AVANT DE VOUS ENDORMIR
Remémorez une (ou deux, ou trois !) choses de votre journée pour lesquelles vous êtes fière de vous 🙂
– Murmurez-vous à l’oreille les phrases suivantes :
Je suis capable
Je peux le faire
J’ai les ressources en moi pour faire face à tout ce que la vie me donne à vivre
J’ai les ressources en moi pour réussir
J’ai le droit d’échouer
J’ai le droit de faire des erreurs
J’ai le droit d’être imparfait.e, faible, vulnérable, impuissant.e
J’ai le droit d’être heureux.se
J’ai droit au meilleur
J’ai le droit de m’aimer
 
… ne serait-ce que d’1% 
(cette dernière petite précision que vous pouvez apporter à toutes ces affirmations est l’équivalent des petites roulettes que l’on utilise lorsqu’on apprend à faire du vélo, vous pourrez « les enlever » lorsque vous sentirez que vous n’en aurez plus besoin ;-))

::::::

QUE FAIRE FACE A SA PROPRE COLERE ?

ID-100122004

§§
Je sais à présent que derrière ma colère se cache un besoin… Le besoin… (d’exprimer mon ressenti, mon désarroi, ma solitude, d’être compris, consolé, écouté, reconnu, etc…)
Je décide de me donner à moi-même cette… (écoute, compréhension, bienveillance, consolation, demande de pardon… (selon ce que j’ai compris de mon besoin) dont j’ai eu tant besoin et que je n’ai pas eu-e.
J’ai l’intention, lorsque la colère commence à monter, de me tenir tranquille face à elle, de me mettre à la hauteur de la partie en moi qui souffre même si elle exprime cette souffrance d’une façon maladroite et contre productive.
Je choisis de ne pas refouler ce besoin avançant sous le masque de la colère, mais de l’accueillir bras grand ouverts et de me demander à moi-même : « Qu’est-ce qu’il y a qui ne va pas ? Qu’est-ce que je peux faire pour moi ? Comment est-ce que je peux m’aider à me donner à moi-même ce dont j’ai besoin ? »
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
 DSCF4124
 //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

FACE A SON REFUS D’INCARNATION (Syndrôme de toute puissance : besoin de contrôle, perfection, excellence…)

Tout en validant en moi l’existence en moi de désirs de force, puissance, excellence, perfection, rayonnement, reconnaissance, je choisis ici et maintenant de prendre également en compte ma condition d’être vivant qui inclut en moi des valeurs apparemment moins glorieuses mais que je peux apprendre à reconnaître comme des atouts, des talents pour plus d’authenticité lorsque je sais les reconnaître, les accepter, les aimer.

Phrase à se dire mentalement après la cohérence cardiaque ou le temps de méditation :
Je détiens déjà en moi la possibilité d’accepter en moi mes parts de vulnérabilité, d’impuissance, d’imperfection (ou de m’accepter vulnérable, impuissant, imparfait, choisissez la formule qui vous convient), et j’en démontre les capacités à partir de maintenant et chaque jour davantage, dans la grâce et l’aisance, la paix l’amour et la lumière (laisser ces mots se répéter mentalement en vous pendant une dizaine de secondes accompagnés des sensations qu’ils vous procurent). Je fais savoir aux différentes parties de moi-même qui vivent encore dans la tourmente qu’elles sont désormais en sécurité.
 ::::::::::::::
Je ne suis pas tout puissant, je me réduis à moi-même, j’accepte ma condition humaine, j’accepte mon incarnation et toute l’imperfection qu’elle suppose et c’est bien.
Je comprends que je suis d’autant plus fort que je m’accepte vulnérable (imparfait, impuissant) (ma force ne résidant pas dans ma vulnérabilité mais dans le fait que je l’accepte)
 *************
***************

DSCF3961

CONFUSION INTERNE – SENSATION DE CHAOS
Tous les jours, à la même heure, assise sur une chaise (vous pouvez appuyer votre dos contre le dossier tout en le tenant droit mais pas raide) :
Pieds au sol, jambes décroisées, mains sur le haut des cuisses, laissez descendre votre regard en direction du sol, posez-le sur un motif au sol.
Fermez les yeux
Comme si vous aviez une paille dans la bouche, soufflez longuement (de votre tête jusqu’à vos pieds) en direction du sol,… jusqu’au centre de la Terre. Fermez votre bouche.
Restez un instant poumons vides ; puis quand vous en besoin Inspirez par le nez en traversant tout votre corps (des pieds jusqu’au sommet de votre tête et même au-dessus)
Restez un instant poumons pleins
Soufflez longuement et amplement par la bouche sur le son A (comme si vous étiez soulagée : Aaaaaaaaa…)
Répéter 3 fois à votre rythme (prenez du temps pour respirer normalement avant d’enchaîner)
Puis, posez une main sur votre poitrine, une main sur votre ventre, et observez tranquillement votre respiration en sentant vos mains se soulever lorsque vous inspirez (celle posée sur la poitrine, celle posée sur le ventre) puis s’abaisser lorsque vous soufflez l’air.
Pratiquer 3 minutes et dites-vous mentalement cette phrase :
« Lorsque je pratique ainsi, je créée le lien avec moi-même et c’est bon »
Ouvrir les yeux, s’étirer, regarder à gauche, à droite, au-dessus, au-dessous, comme si c’était la première fois.
Reprendre tranquillement le cours de vos occupations (en tâchant de garder un rythme calme).
 
******
*********
NOTA : Toutes les photos de paysages sont de Patrice Geniez

Leave a Comment